lundi 20 avril 2015

La photo du lundi

je ne sais pas de qui est cette photo 
mais elle représente bien mon état actuel joyeux (et ouiii, demain je pars quatre jours sillonner l'Ombrie et la Romagne! En voyage scolaire, cela s'entend.)


mardi 14 avril 2015

trois moments dans ma semaine


 1. premier pique-nique de la saison


2. mon chat qui dort


3. oeufs dénichés dans une mercerie pour raccommoder les trous dans mes chaussettes 


lundi 13 avril 2015

La photo du lundi

"I didn't want to let women down. One of the stereotypes I see breaking is the idea of aging and older women not being beautiful." Annie Leibovitz


la sublissime Cate Blanchett dans le temps souverain

dimanche 12 avril 2015

plein sud


Après la pelouse fleurie, la terrasse.
Notre terrasse donne plein sud ce qui a certains avantages et aussi quelques inconvénients. L'avantage le plus évident pour moi c'est que tout y pousse à moins d'être trop délicat pour supporter les rayons du soleil de l'aurore jusqu'au soir. Depuis quelques années, je fais la récolte de petites tomates que je plante en pot. Cela avait commencé par des petits pots en appartement, posés sur le rebord de la fenêtre exposée au sud puis, l'espace externe aidant, j'ai multiplié le nombre et la taille des pots et donc des plants. Cliquez ici.
Il suffit de bonne terre, de bons plants qu'on trouve en pépinière ou dans certains supermarchés. (cette année-ci, je suis allée expressément chez le pépiniériste qui m'a garanti une super qualité pour les plants de tomates et d'aubergines.) Enfin, je ne vous apprends rien en ajoutant qu'il faut du soleil, de l'eau et de l'attention. La mise en pot d'avril permet qu'on récolte à partir de la fin juin, les premiers fruits rouges, tout charnus et succulents et la terrasse se garnit d'une beauté qui exhale des parfums subtils de potagers car les feuilles de tomates ont d'irrésistibles senteurs.
Personnellement, c'est une odeur divine.
Comme l'herbe que l'on vient de couper ou les fleurs de pommiers.



jeudi 9 avril 2015

"pourquoi es-tu toujours en noir?"

me demandait l'autre jour un collègue, prof de maths, à qui ma réponse logarithmique a largement satisfait la curiosité : "pour me faciliter la vie et échapper à la corvée de l'habillement."





le noir c'est aussi

le retour à l'essentiel
un stoïcisme vestimentaire
une idée d'austérité,
de sobriété,
de facilité
chic
le contrôle de soi
une posture esthétique


mardi 7 avril 2015

La photo du lundi


Expo Robert Capa à Milan samedi dernier pour y voir 78 photos sur la IIWW en Italie appartenant à la collection Magnum.


Aux côtés des troupes américaines, il photographie la libération progressive de l'occupation des Allemands en Sicile. Ici, près de Sperlinga, un paysan sicilien indique la direction que les Allemands ont prise.
Impressionnant car malgré le détachement manifeste pour photographier certaines situations, dans chaque cliché,  son immense sensibilité envers l'humain reste absolument palpable.

vendredi 3 avril 2015

trois moments dans ma semaine


1. car j'aime l'eau en bouteille de verre.


2. Cet érable japonais en fleurs, parce que tous les ans, pour quelques jours à peine, il m'époustoufle par sa beauté.
 

3. Lola qui me fixe de son regard inquisiteur.
 

petites vacances de printemps

petite couverture, petite robe, petit chapeau, petites lunettes, petit livre.



trois expressions, grosso modo, de perplexe à orange-mécaniqueuse.

Les félins domestiques, comme les humains, ont une multitude d'expressions faciales.
Margot, elle, en a trois.
Des quatre, elle est la plus avare si bien qu'elle distribue parcimonieusement ses égards, ses câlins, sa complaisance. Quoique prévenante, douce et gracieuse envers nous, envers les siens, elle juge bon de ne pas trop se compromettre en manifestant des attentions et une bienveillance inutiles. Ce qui se traduit donc chez elle par un quota minimum d'expressions au-delà ou en-deça duquel il est absolument superflu de s'étendre.
Les voici:
1. perplexe, hésitante, désorientée, étonnée, ébahie, interrogatrice


2. flegmatique, blasée, je-m'en-fichiste, insondable, absente


3. crâneuse, intimidante, inabordable, assassine, bluffeuse, poseuse, orange-mécaniqueuse.





lundi 30 mars 2015